2013 : Un millésime de défi

Millésime 2013Les vendanges 2013 resteront dans les mémoires comme longues et tardives : commencées le 26 septembre et finies le 14 octobre. Quasiment trois semaines compliquées avec un temps incertain, humide et frais qui a menacé la maturité, apporté de la pourriture, nécessité un tri fastidieux mais indispensable, et exigé une vraie réactivité. Un sérieux défi pour le vinificateur.

Le bilan de ces vendanges fut positif mais assez contrasté avec des raisins hétérogènes en fonction des parcelles. Et, pour la quatrième année consécutive, une récolte peu abondante avec un faible rendement en jus et beaucoup de millerand dû à une fleur malmenée en juin.

Les vignes grêlées sur Beaune ont donné peu de quantité mais malgré tout ont offert de bonnes surprises. La Côte de Nuits fut plus satisfaisante tant en terme de qualité que de quantité.

Une bonne proportion de vendange entière aura ainsi pu être réalisée grâce à de bonnes maturités phénoliques. Enfin, la belle acidité nous a permis de prétendre à des vins de garde et la concentration au décuvage était enthousiasmante !

Les vins se sont avérés très purs, très francs et plutôt gourmands. Les blancs sont très fruités, frais, floraux avec une belle minéralité. Quant aux rouges on retrouve beaucoup d’élégance et une grande complexité : les vignes sur Beaune ont donné des raisins riches et concentrés alors que le style nuiton est sur le cassis, les petits fruits noirs et les épices. Ces caractères opposés mêlés composent une vraie personnalité et contribuent à l’équilibre d’un vin friand, plaisant jeune, aux tannins soyeux, sur la finesse. Le millésime 2013 se caractérise par une belle acidité qui rappelle 2010 mais avec plus d’ouverture, un peu comme les 2007 ou les 2011.


Un site Internet