Grands Crus

Bonnes Mares

Bonnes Mares Grand Cru

Au début des Aristocrates, ce roman de Michel de Saint-Pierre qui se passe en Bourgogne, les incorrigibles jumeaux Osmond et Louis-César font main basse sur une bouteille de Bonnes Mares 1937 oubliée dans la cave du château familial. Goulûment, au goulot et en cachette, ils vident ce flacon “subtil et plein de feu”. Bu ainsi... ou plus religieusement, ce Grand Cru laisse toujours d’impérissables souvenirs !

Lire la suite >

Charmes-Chambertin Les Mazoyères

Charmes-Chambertin Les Mazoyères Grand Cru

En Bourgogne on a l’esprit de famille. Surtout s’il s’agit d’une famille royale ! Aux côtés du Chambertin et du Chambertin-Clos de Bèze la famille chambertine réunit en harmonie la Chapelle et la Griotte, les Mazis et les Ruchottes, les Latricières, les Charmes et ce Grand Cru qui est le seul à avoir reçu le droit de porter trois identités : Mazoyères-Chambertin, Mazoyères ou Charmes-Chambertin. Tant il a de charme !

Lire la suite >

Clos de Vougeot

Clos de Vougeot Grand Cru

“Martine sursauta quand elle vit l’amoncellement de bouteilles qui venaient de la cuisine. Elle saisit l’une d’entre elles et dit un soupçon dans la voix : Qu’est-ce qu’il y a dedans, Babette ? J’espère que ce n’est pas du vin. Babette répondit :  Oh ! non, Madame, ce n’est pas du vin. C’est du Clos de Vougeot 1846”. Peut-on mieux exprimer que Karen Blixen, cinéaste danois, dans le Festin de Babette le miracle de ce vin qui n’est plus du vin mais une émotion, une présence, un événement ?

Lire la suite >

Corton Le Clos du Roi

Corton Clos du Roi Grand Cru

Guy de Maupassant aime le bon vin. Il en fait boire volontiers aux personnages de ses romans et nouvelles, choisissant à leur intention les plus fines bouteilles. Ainsi Duroy dans Bel-Ami : “Il avait trouvé le Corton à son goût et il laissait chaque fois emplir son verre. Une gaieté délicieuse entrait en lui, une gaieté chaude qui lui courait dans tous les membres, le pénétrait tout entier. Il se sentait envahi par un bien-être complet, un bien-être de vie et de pensée, de corps et d’âme”.

Lire la suite >

Corton-Charlemagne Le Charlemagne

cortoncharlemagne

Offerte en 775 par l’empereur Charlemagne aux chanoines de la collégiale Saint-Andoche à Saulieu, cette vigne connaît un destin exceptionnel : elle demeurera en effet plus de 1000 ans dans le patrimoine de cette communauté religieuse ! Le chardonnay s’y montre impérial. Tandis qu’il gravit en bouche les marches du palais, il s’élève et s’accomplit comme si le corps et le bouquet se fondaient en une unité absolue. Onctueux et sec, ferme et caressant, enveloppé et profond, il possède toutes les grâces sous un caractère inflexible.

Lire la suite >