2000 : Tout en courbes et rondeur.

Le travail réalisé toute l’année sur le vignoble « à la limite du sacrifice » a finalement porté ses fruits, et ici le terme prend tout son sens, car quels fruits ! La vendange était superbe, les grappes saines et mûres à souhait donnant des concentrations exceptionnelles ! Notre pratique systématique des tris a bien minimisé l’impact du mauvais temps.

Plutôt précoce, la récolte aux degrés élevés et acidités assez basses prêtait à priori les qualités d’un vin à boire jeune. Cependant notre nouvel équipement de vinification nous a permis de révéler plus de corps à nos vins, par une nuance plus tannique.

Les vins de l’an 2000 ! Un chiffre rond qui correspond bien à leur caractère. Les blancs, comme partout en Bourgogne, ont été au rendez-vous. Les premiers embouteillés 2000 furent les blancs, juste avant les vendanges de l’année suivante, pour leur conserver toute leur fraîcheur. Et on gardera de l’été 2000 l’image poétique des trente ares du Clos Blanc couverts de fleurs violette de phacélie avant leur plantation.