2001: Une nature capricieuse.

Les conditions climatiques en dent de scie, excitant certaines pressions de mildiou et d’oïdium ont été un vrai casse-tête pour les traitements ! Orages et pluie ont fait traîner la véraison sur trois semaines, accentuant les décalages de la floraison.

L’hétérogénéité de la fleur s’est retrouvée dans les maturités du vignoble à la veille des vendanges, rendant le calendrier de récolte d’autant plus crucial et compliqué. Nous avons donné le premier coup de sécateur le 24 septembre, une semaine après le ban officiel, sous le soleil de retour.

Le fameux Clos Blanc a bénéficié de deux pressurages : un de type champenois, avec plusieurs phases de pressées successives, donnant des typicités différentes, et un plus classique, offrant des caractères complémentaires qui s’affirmeront au cours de l’élevage. La couleur fut l’un des soucis de vinification : elle mit six jours à se livrer, dense et profonde ! Leur structure nous a fait pour une fois coller sept de nos cuvées, au blanc d’œuf, dans la tradition !

Pour la première fois, les vins ont non seulement parfaitement surmonté la mise en bouteille, mais il semble même qu’elle les a dopés, bonifiés ! Des vins finalement classiques et structurés.