2008 : Un millésime torturé !

Vendanges 2008- 009 15e jour compresseeUne fenêtre miraculeuse s’est ouverte sur la vendange avec soleil et vent du nord qui ont sauvé cette récolte péniblement arrivée à maturité avec une météo très instable favorisant chlorose, mildiou et oïdium et nécessitant un tri drastique. Malgré une fleur hétérogène, la coulure, des rendements plus faibles, la qualité de raisins triés fut enthousiasmante : degrés autour de douze, très belle acidité, gage de fraîcheur et de longévité et quantité de millerand significative, potentiel de concentration.

Des vinifications parties doucement grâce au froid ambiant, des macérations très longues de trois semaines où il convenait d’être doux sur les fins de cuvaison afin de ne pas trop extraire de tannin. Premiers essais de vendanges entières sur les rouges dans l’idée de gagner en profondeur sans que ce soit au détriment de la pureté

Une fermentation alcoolique assez rapide sur les blancs avec des jus facilement clarifiés aux lies fines, et des arômes libérés dès le pressurage. Et pour encore plus de finesse, quatre fûts de 450 litres ont été adoptés. Un élevage toujours en cours qui devrait révéler le talent du vinificateur et confirmer un millésime très parfumé, frais, élégant, de garde…