Bâtard-Montrachet

Batard-Montrachet test

Parcelle(s)

Parcelle n°1
Surface : 10 ares 25
Exposition : Sud-Est
Plantation : 1970

Parcelle n°2
Surface : 9 ares 63
Exposition : Sud-Est
Plantation : 1985

A dix kilomètres au sud de Beaune on découvre ce petit endroit de la Côte, creuset des très grands blancs de Bourgogne avec d’abord une certaine surprise par rapport à nos terroirs escarpés de la Côte de Nuits : une “montagne” assez plate et aride de l’ancienne forme “ Mont Rachet ” (“mont chauve ”) devenu au fil du temps Montrachet.

Batard-Montrachet

Vignes

Cépage : 100 % Chardonnay
Sol et sous-sol : sol brun calcaire épais et argileux.
Densité de plantation : 10 000 pieds / ha
Agriculture biologique : depuis 2012. Agrément ECOCERT® reçu en 2015.
Agriculture bio-dynamique : depuis la campagne 2012
Taille : cordon de Royat
Actualité de la vigne : Labour au cheval. Buttage des vignes en hiver. Pulvérisation de tisane d'ortie et de rhubarbe, de décoction de prêle et de silice, tanaisie, saule, achillée. Préparation biodynamique, 500 et 501 à la fin de l'hiver et au printemps, et 501 avant la fleur. Evasivage au printemps.

Histoire

Selon la légende, le nom de ce Grand Cru blanc provient du partage des terres par le Seigneur de Montrachet entre ses deux fils : l’un devenu Chevalier en combattant l’ennemi durant les Croisades et l’autre, illégitime, qui aurait donné le nom au cru du Bâtard-Montrachet situé juste au-dessous du Montrachet.


Un site Internet