Grands Crus

Charmes-Chambertin Les Mazoyères

Charmes-Chambertin Les Mazoyères Grand Cru

En Bourgogne on a l’esprit de famille. Surtout s’il s’agit d’une famille royale ! Aux côtés du Chambertin et du Chambertin-Clos de Bèze la famille chambertine réunit en harmonie la Chapelle et la Griotte, les Mazis et les Ruchottes, les Latricières, les Charmes et ce Grand Cru qui est le seul à avoir reçu le droit de porter trois identités : Mazoyères-Chambertin, Mazoyères ou Charmes-Chambertin. Tant il a de charme !

Histoire

Les Mazoyères tirent leur nom de cabanes, maisonnettes. Il en est de même pour les Mazis-Chambertin où se trouvaient jadis quelques petites maisons. Quant aux Charmes, il s’agit d’un dérivé de chaume, champ ou vigne retournée à la friche. Les temps ont bien changé !

Partageant la gloire du Chambertin et du Chambertin-Clos de Bèze, sept Grands Crus trônent en majesté. Parmi ceux-ci, les Charmes-Chambertin et les Mazoyères-Chambertin sont des climats connus et appréciés dès le Moyen Âge. Seule la route des Grands Crus les sépare du Chambertin. Ces appellations sont antérieures aux appellations d’origine contrôlée. Elles résultent des jugements de 1931 et 1932.

L’histoire de ces climats est indissociable de celle du Chambertin considéré depuis toujours comme “tout le grand Bourgogne possible”. On le trouve dans les caves royales du palais de Versailles. Napoléon Ier ne boit aucun autre vin. C’est le premier vin de Bourgogne entré à la Maison Blanche à Washington : 100 douzaines de “Burgundy of Chambertin” commandées en décembre 1803 par Thomas Jefferson. “Soyez philosophes comme moi, messieurs, dit Athos dans les Trois Mousquetaires. Mettez-vous à table et buvons ! Rien ne fait paraître l’avenir couleur de rose comme de le regarder à travers un verre de Chambertin !”. Le grand écrivain bourguignon Gaston Roupnel était propriétaire en ce climat. Nul mieux que lui n’a su chanter l’émerveillement produit par ce vin de gloire.

Les Mazoyères-Chambertin peuvent également porter le nom de Mazoyères ou  Charmes-Chambertin, ou encore celui de Charmes-Chambertin. L’inverse est impossible. En 1861 déjà, la carte du Comité d’agriculture de Beaune qui définit pour la première fois l’identité précise des crus indique ici : Mazoyères ou Charmes.

Vignes

Cépage : 100% Pinot Noir
Sol et sous-sol : limons argileux en haut de la parcelle et limons purs en bas. Sol très calcaire en haut de la pente qui se brunifie vers le bas. Compost du GEST*
Densité de plantation : 10 000 pieds / ha
Rendement : 18,61 hl / ha
Matériel végétal : sélection massale à 100 %
Lutte raisonnée depuis 1992
Agriculture biologique depuis 1998. Agrément reçu en 1999.
Agriculture bio-dynamique depuis la campagne 2001.
Taille : Guyot
Actualité de la vigne : Repiquage des manquants. Buttage des vignes en hiver. Pulvérisation de tisane d'ortie et de rhubarbe (nouveau), de décoction de prêle et de silice, tanaisie, saule, prêle, achillée et tanaisie. Préparation biodynamique, 500 et 501 à la fin de l'hiver et au printemps, et 501 avant la fleur. Evasivage au printemps.

* Groupement d'Etude et de Suivi des Terroirs

Parcelles

Charmes Chambertin
Surface : 0,735 ha
Situation géographique : parcelle à mi-côteau
Exposition : Est
Plantation : 1901/1902

Millésimes

Charmes-Chambertin "Les Mazoyères" Grand Cru 2010


Charmes-Chambertin Les Mazoyères Grand Cru 2003


Charmes-Chambertin Les Mazoyères Grand Cru 2004


Charmes-Chambertin Les Mazoyères Grand Cru 2004


Charmes-Chambertin Les Mazoyères Grand Cru 2005


Charmes-Chambertin Les Mazoyères Grand Cru 2005


Charmes-Chambertin Les Mazoyères Grand Cru 2006


Charmes-Chambertin Les Mazoyères Grand Cru 2007


Charmes-Chambertin Les Mazoyères Grand Cru 2007


Charmes-Chambertin Les Mazoyères Grand Cru 2008