Pommard Les Charmots

Parcelle(s)

Pommard Charmots
Surface : 0,1915 ha
Situation géographique : parcelle à mi-côteau
Exposition : Est
Plantation : 1920

“Tu n’es pas à la Croix de Pommard ”, disait-on jadis à propos d’un gué difficile à passer entre Beaune et Chagny. Tu n’es pas au bout du chemin, au bout de tes peines. Un village qu’on voit de très loin. Les temps ont bien changé et Pommard est de nos jours d’un accès facile. Tout comme son vin, considéré au Moyen Âge comme “la fleur des vins de Beaune ” (du Beaunois) et qui conserve aujourd’hui encore ce panache.

Vignes

Situation : l’appellation Pommard côtoie les Premiers Crus, soit sur un sol argileux et limoneux, assez calcaire et plein de cailloutis offrant un bon drainage naturel (en partie basse du coteau), soit sur un terrain plus nettement calcaire (en partie haute).
Cépage : 100% Pinot Noir
Sol et sous-sol : sol calcaire, composée de limon et argile.
Densité de plantation : 10 000 pieds/ha
Rendement : 15 hl / ha
Matériel végétal : sélection massale à 100 %
Lutte raisonnée depuis 1995
Agriculture biologique. Agrément reçu en 1999.
Labour au cheval
Taille : Guyot

Histoire

Connu depuis le haut Moyen Âge, le vin de Pommard acquiert sa notoriété mondiale au XIXème siècle. Il est excellent et d’un mâle caractère. Son nom est facile à prononcer et il emplit le verre autant que le palais. Il voyage aisément. Dès lors le Pommard devient bientôt l’image même du vin de Bourgogne classique : un vin rouge loyal, marchand et de bonne garde.


Un site Internet