Lettres des 4 saisons

Lettre d’été 2005

Numéro : 14

Si l’été 2005 s’est un peu cherché, globalement une très belle luminosité nuancée de jours de fraîcheur, il a  aussi été marqué par une quinzaine de jours de canicule et a offert des conditions particulièrement saines pour nos vignes qui sont actuellement très belles, avec une charge correcte en moyenne qui nécessitera peut-être une vendange en vert  sur certaines parcelles.

Lettre n°14

Lettre de printemps 2005

Numéro : 13

Début d’avril, printemps pluvieux et petit retour du froid après des journées ensoleillées et estivales ; caprices de saison. Les amandiers sont en fleurs et les cerisiers commencent à peine. Au domaine le travail dans les vignes reprend sur une terre qui s’abreuve avec plaisir car les fortes neiges de l’hiver ne l’ont pas mouillée. La saison est courte et il faut accomplir toutes les tâches en cinq mois jusqu’en juillet car ensuite on ne touche plus à la plante, en attendant les vendanges.

Lettre n°13

Lettre d’été 2004

Numéro : 12

Nous tenions à remercier la nature d’avoir été généreuse avec nous… Eh oui ! Et pourtant 2004 aura été à tous points de vue une année très laborieuse qui a cumulé les calamités climatiques. Mais aujourd’hui, alors que nous venons de goûter les 2004 en leur début d’élevage, nous réalisons que nous avons peut-être fait l’un de nos meilleurs millésimes !

N° 12 ete 2004 F

Lettre de printemps 2004

Numéro : 11

Loin des chaleurs caniculaires déjà bien installées l’année dernière à cette même époque, cette fin de printemps alterne journées très chaudes à 26-28 degrés et fraîcheur de matins frisquets balayés d’un grand vent inhabituel qui freine la végétation… A l’heure où nous écrivons ces lignes, la fleur de vigne est ouverte ! Petite fleur discrète aux pétales épars, au parfum si léger, qui ressemblent plus à de minuscules pistils jaune pâle, entourent les futurs grains verts.

Lettre n°11

Lettre d’hiver 2003-2004

Numéro : 10

En cette fin d’hiver clément et humide où le froid et une touche de neige alternent avec quelques apparitions ensoleillées mais chaotiques, c’est surtout en cave que se passent les choses. Les 2002 ont eu un élevage plus court que prévu, accéléré par la canicule, et les derniers viennent d’être mis en bouteille. Certains ont été filtrés, une fois n’est pas coutume ; découvrez pourquoi et comment.

Lettre n°10

Lettre d’automne 2003

Numéro : 9


Il est presque banal de revenir sur les conditions exceptionnelles des vendanges, leur extrême précocité. Mais aussi mémorables que furent ces vendanges nous avons aujourd’hui, deux mois et demi plus tard une vision qui se précise sur ce fameux millésime 2003, aussi atypique, aussi exotique ! La Bourgogne comme le reste de l’Europe occidentale, a vécu la canicule estivale, dont les pics à quarante degrés ont quelque peu bousculé nos chères vignes, pourtant soumises régulièrement aux grands écarts du climat continental. Mais là, c’était du jamais vu qui a pris tout le monde de court et nous aussi ! Mais nous avons fait face et attaqué les vendanges dès le 21 août dont vous avez pu suivre le déroulement quotidien sur notre site. Quelques lignes sur ces deux semaines de folie et surtout comment sont les vins aujourd’hui, où en est l’élevage, bref, les dernières nouvelles du Domaine de la Vougeraie en ce bel automne.

Lettre n°9

Lettre d’été 2003

Numéro : 8

Un printemps très sec et très lumineux, un été dans la même lignée, et en dépit de petites gelées, l’année s’annonce exceptionnellement belle : précocité, chaleur et rendements naturellement limités ; si la nature nous offre jusqu’à la récolte son souriant visage, on se prend à rêver tout haut d’un millésime très concentré… La fleur, apparue dans la semaine du 20 mai annonce les vendanges pour la première semaine de septembre sur la Côte, autrement dit très tôt. Bernard et Pascal estiment qu’ici au domaine elles débuteront autour du 8. Comme chaque année depuis trois ans vous pourrez suivre au jour le jour cette belle aventure sur notre site internet ! Nous vous souhaitons un très bel été à tous…

Lettre n°8

Lettre de printemps 2003

Numéro : 7

Après une année 2002 à l’automne très pluvieux, 2003 a commencé par trois mois étonnants, très ensoleillés, lumineux et secs, boostant la vigne et le moral des vignerons ! Mais heureusement, la nature a su retrouver une certaine sagesse début avril et l’emballement précoce de la végétation a été ralenti par un refroidissement général voire quelques passages de gel pour nous ramener avec discernement dans un rythme bourguignon au climat continental aux variations assez fortes, familières à la vigne dans notre région. Aujourd’hui, début mai, à l’heure où nous écrivons ces lignes, la vigne est bien avancée, les jeunes feuilles à la chlorophylle fluorescente laissent encore voir la terre et la récolte devrait être plus petite. Notre millésime 2001 vient d’être mis en bouteille, quitte nos caves et sera bientôt dans les magasins…

Lettre n°7

Lettre d’hiver 2002-2003

Numéro : 6

En ce mois de janvier glacial, il est encore temps de vous adresser à tous nos meilleurs vœux pour cette année 2003. Nous vous souhaitons, à vous qui êtes tous passionnés de vin, à titre professionnel ou pas, une année jalonnée de découvertes gustatives passionnantes, de redécouvertes, de surprises, en un mot, de plaisir autour d’une bonne bouteille. Notre volonté avec les vins de notre Domaine de la Vougeraie est de vous offrir l’un de ces moments magiques grâce à nos vins que nous voulons toujours meilleurs, et nous tendons chaque jour un peu plus vers la perfection, source divine de notre inspiration…

Lettre n°6

Lettre d’été 2002

Numéro : 5

Nous venons de vivre l’une des périodes de l’année les plus excitantes avec les vendanges. Mais quelles vendanges ! Celles dont on rêve et que l’on vit si peu de fois dans sa vie… Les plus anciens évoquent des millésimes mythiques comme 1947, 1961, 1990 ! Vraiment, tout était miraculeusement réuni : un printemps sec et précoce, un été lui aussi sec et lumineux. Les travaux de la vigne réalisés comme dans les livres, et la vendange en vert sur toutes les parcelles. A la veille des vendanges le vent et la météo clémente ont fait le reste. Résultat : une récolte très saine, une maturité physiologique et phénolique exceptionnelle, même pour les blancs cueillis plus tardivement, des grains millerands, un équilibre acidité-tannins remarquable, des petits rendements… A la vinification se sont révélées des couleurs intenses, beaucoup de richesse et de concentration, des vins qui semblent dans leur extrême jeunesse assez souples…

Lettre n°5

Lettre de printemps 2002

Numéro : 4

Avec ce quatrième numéro notre lettre a déjà un an. Nous espérons que vous avez apprécié ces nouvelles du Domaine de la Vougeraie au fil des saisons et que vous aimerez aussi celle-ci évoquant notre récent printemps. Le printemps 2002, idéal pour la vigne !

Lettre n°4

Lettre d’hiver 2001-2002

Numéro : 3

En ce début d’année, alors que l’hiver rigoureux de notre climat continental nous quitte sur la pointe des pieds, nous sommes heureux de vous présenter les grands moments de cette troisième saison avec vous, qui malgré son tempérament peu nuancé fait encore chaud dans notre cœur…

N° 03 fev 2002 F

Lettre d’automne 2001

Numéro : 2

Deuxième année consécutive difficile ! Mais il semble que grâce à un travail strict exigé par une nature capricieuse on ait réussi à extraire la quintessence de la vigne et que nos craintes les plus fondées se muent pour la deuxième fois en promesses les plus sérieuses !

Voilà un millésime pressé à l’image de sa toute jeune vie : conçu dans le soleil le plus intense et la lumière d’un printemps radieux, il va souffrir le martyr ou presque pendant l’été, ballotté entre les alternances de pluie, de vent, d’orages, parfois de grêle, avant une mise au monde dans la lumière miraculeusement réapparue !

Lettre n°2

Lettre d’été 2001

Numéro : 1

Nous sommes heureux de vous annoncer la naissance de la première lettre du Domaine de la Vougeraie. Une petite information trimestrielle que nous partagerons avec vous au rythme des saisons qui scandent notre quotidien ici en Bourgogne, au plus proche de nos terres, à côté de la cave où s'élèvent nos vins. Nous vous dirons comment ils se portent, se comportent et même déjà, se transportent puisque nos premières expéditions ont commencé depuis peu… Quelle excitation pour nous tous ! Dix-huit mois après l'annonce de la création du Domaine de la Vougeraie, nos enfants s'envolent vers d'autres cieux, vers les palais fins des dégustateurs et amateurs dans le monde ! Que le fil violet qui nous lie à vous soit toujours celui de l'esprit du vin, subtil, élégant… divin!

Lettre n°1