Chargement...

Fiche technique

L'appellation

Offerte en 775 par l’empereur Charlemagne aux chanoines de la collégiale Saint-Andoche à Saulieu, cette vigne connaît un destin exceptionnel : elle demeurera en effet plus de 1000 ans dans le patrimoine de cette communauté religieuse ! Le chardonnay s’y montre impérial. Tandis qu’il gravit en bouche les marches du palais, il s’élève et s’accomplit comme si le corps et le bouquet se fondaient en une unité absolue. Onctueux et sec, ferme et caressant, enveloppé et profond, il possède toutes les grâces sous un caractère inflexible.

Pour obtenir les bonnes grâces de l’Eglise, Charlemagne offre son vignoble de Corton à la collégiale Saint-Andoche de Saulieu. Il s’agit d’ailleurs d’un bien spolié par son grand-père Charles Martel : juste retour des choses ! Le Clos Charlemagne, comme on l’appelle jadis, va rester la propriété de la collégiale jusqu’à la Révolution française où il est alors vendu comme bien national (1791-92).

Charlemagne est ainsi devenu, comme l’écrit Claude Chapuis “le personnage historique le plus populaire du coteau de Corton” : son emblème, l’aigle à deux têtes, figure sur les blasons des deux villages d’Aloxe et de Pernand.

Si on appelait Charlemagne l’empereur à la barbe fleurie, c’est en raison du vin rouge qui la colorait lorsqu’il buvait un peu trop vite. Son épouse lui en aurait fait grief, lui conseillant de planter cette vigne en raisins blancs. Ce qui fut fait : ainsi le Corton-Charlemagne est-il devenu un vin blanc ! C’est du moins ce que la légende assure...

La vigne

Surface totale : 0,4955 ha

Le Charlemagne
Surface : 0,2183 ha
Situation géographique : parcelle en fort coteau
Exposition : Sud
Plantation : 1954/1955 - 1957/1958 - 1989/1990

En Charlemagne
Surface : 
0,2772 ha
Situation géographique : en haut de coteau
Exposition : Sud-ouest
Plantation : 1953/1954

Cépage : 100 % chardonnay
Densité de plantation
 : 10 000 pieds/ha
Taille : Guyot
Labour au cheval

Le Charlemagne
Situation : au sud de la Montagne de Corton. Exposé au midi, il s’étend en pente assez prononcée entre 250 et 320 mètres d’altitude.
Sol et sous-sol : sol riche en silice, très calcaire, limoneux et très caillouteux (terre blanche).
Matériel végétal : sélection clonale à 40 % et sélection massale à 60 %.
Agriculture biologique depuis 1998.
Agrément Ecocert® 1999.
Biodynamie : 2001

En Charlemagne
Sol et sous-sol : sol riche en silice, très calcaire, limoneux et très caillouteux (terre blanche).
Matériel végétal : sélection massale.
Agriculture biologique : 2012.
Agrément Ecocert® en cours (1ère année de conversion).
Biodynamie : 2012

Travail de la vigne : labour au cheval. Buttage des vignes en hiver. Pulvérisation de tisane d'ortie et de rhubarbe, de décoction de prêle et de silice, tanaisie, saule, achillée. Préparations biodynamiques 500 et 501 à la fin de l'hiver et au printemps, et 501 avant la fleur. Evasivage au printemps.

Le vin

Dates de la récolte : 16 et 20 septembre 2019 (Jours feuille et racine).
Tri à la vigne et à réception en cuverie.
Rendement : 41 hl/ha

Pressurage au pressoir pneumatique en grappes entières pendant 2h30.
Débourbage : 24 heures
Départ de la fermentation alcoolique en cuve puis fin en fût.

Durée : 16 mois en fût et 2 mois en cuve inox.
Fûts neufs : 22%
Origine des bois : Cîteaux, Centre France
Bâtonnage : un par mois en lune montante jusqu’à décembre .
Pas de soutirage. Léger collage à la bentonite, filtration légère.

Le 19 avril 2021 (Jour fleur) pour les magnums.
Le 22 avril 2021 (Jour fruit) pour les bouteilles.
Limitée à 2359 bouteilles et 120 magnums.


Domaine familial au cœur de la Bourgogne.

Nous trouver

7bis, rue de l’Eglise
21700 Premeaux Prissey
France

Tel.:
+33(0)3 80 62 48 25

Vente et dégustation

De passage en Bourgogne ?
Retrouvez aussi nos vins à la Maison Vougeot :
1, rue du vieux château
21640 - Vougeot
Bourgogne - France
lamaisonvougeot.com